Menu

Innovation : Qu’est-ce que la #PropTech ?

Qu’est-ce que la #PropTech ?

Depuis quelques années, on entend de plus en plus parler de #PropTech. Qu’est-ce qui se cache derrière ce terme anglophone et pas toujours très clair ?

On englobe dans la PropTech toutes les entreprises numériques se lançant sur le marché de l’immobilier pour tenter d’en disrupter les usages, en tenant compte du contexte de transformation digitale actuel et du bouleversement de nos modes de consommation.

Leur objectif ? Surfer sur cette vague de transformation digitale, et ainsi proposer des solutions innovantes, répondant aux nouvelles attentes des agents immobiliers et de leurs clients. Ces startups vont ainsi chercher à gommer toutes les tâches à non-valeur pour une agence immobilière, ou encore à fluidifier le parcours de leurs clients en le digitalisant.

Leurs solutions prennent bien des formes :

  • Des plateformes de communication, pour partager en temps réel ce qui se passe dans un immeuble, les actions en cours, le travail engagé par le syndic, etc.
  • Des plateformes de type hub de données, permettant d’agréger des données issues de toute part et ainsi de donner une vue macro unifiée à l’utilisateur.
  • Des plateformes de gestion technique de l’immeuble, qui font rentrer de l’#IOT dans nos immeubles, et ainsi prédire les pannes et/ou intervenir lorsque cela est nécessaire.
  • Et bien d’autres …

Leur dénominateur commun ? Toutes ces solutions sont proposées sous forme de plateforme. Pour des raisons de coûts : développer une plateforme web est aujourd’hui la solution la moins coûteuse et la plus rapide pour entrer sur le marché avec un nouveau produit.

Des nouveaux entrants, que l’on peut classer dans deux grandes catégories :

  1. Ceux souhaitant compléter l’offre de services actuellement disponible sur le marché : il s’agit des acteurs ciblant des niches du marché de l’immobilier, sur des pans peu ou mal adressés, mais qui présentent un potentiel de croissance.
  2. Ceux dont le but est de venir se substituer aux offres de services existantes : leur objectif est de digitaliser tout ou une partie d’un processus métier, et ainsi venir remplacer les acteurs historiques du marché. Le secteur de la transaction est particulièrement ciblé actuellement, avec des acteurs proposant des solutions qui dématérialisent de bout en bout la chaîne d’une transaction. En passant par ce type de services, un vendeur ne rencontrera jamais physiquement ni l’intermédiaire lui achetant son bien, ni l’acquéreur final. Cela permet d’une part d’accélérer les transactions réalisées, et d’autre part de grandement réduire les frais liés à une vente.

Alors que ces nouveaux entrants de substitution tâchent de pénétrer le marché de manière souvent agressive, le contexte réglementaire complexe de notre pays forme une barrière à l’entrée naturelle, ralentissant ainsi la vitesse à laquelle ils sont susceptibles de développer leur offre.

Les acteurs historiques, que sont les professionnels de l’immobilier, ne doivent pas pour autant compter uniquement sur cette barrière à l’entrée naturelle. Les investissements dans la “tech immobilière” ont en effet massivement augmenté ces dernières années, passant d’un demi-milliard de dollars en 2012 à plus de 12 milliards en 2017.

PropTech

Cet engouement des investisseurs autour de la PropTech fait ainsi naître des centaines de startups chaque année à travers le monde, chacune rêvant d’être celle qui viendra révolutionner les pratiques du secteur de l’immobilier.

En France, le salon RENT réunit plus de 250 entreprises, dont la plupart sont issues de la PropTech. De la visite 360° à la décoration d’intérieur numérique, en passant par la signature électronique, ces sociétés proposent nombres de services ayant pour vocation de pallier des manques ou encore de changer la donne sur un marché encore très conservateur. La transformation de cet événement sur les dernières années illustre un début de prise de conscience du marché quant à la nécessité de prendre en compte ces nouveaux acteurs déboulant sur le marché de l’immobilier. SEIITRA sera présent sur le stand F80 du 6 au 7 novembre 2019 sur le salon RENT.

Nous verrons dans le prochain article de notre blog comment SEIITRA répond à cette volonté d’ouverture des services.

Cet article vous a semblé utile ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !